Pleyel… la belle

La Salle Pleyel, ancien “temple” de la musique classique, est désormais un écrin de luxe pour les musiques actuelles.

Inaugurée en 1927 par le président Paul Doumergue, la salle de spectacles Pleyel située dans le XVIIIe arrondissement de Paris, à deux pas de l’Arc de Triomphe, doit son nom à la fameuse marque de pianos française et plus ancienne manufacture, fondée en 1807 par Ignace Pleyel.

Sa façade blanche et noire, aux lignes épurées est du plus pur Art Déco tout comme l’intérieur sobre et élégant avec son vestibule au douze colonnes, classé au titre des monuments historiques, sa rotonde au parterre de mosaïques, ses motifs géométriques qui courent sur les ferronneries de l’escalier et de l’ascenseur, ses luminaires signés Baguès.

Cet écrin somptueux avait déjà été magnifiquement rénové en 2006… En 2016, un nouvel acte se joue. Après avoir été pendant quatre-vingt-huit ans le “temple” du classique de l’Ouest parisien, Pleyel est rattachée à la Philharmonie de Paris, et se dédie exclusivement à la musique populaire de qualité, aux musiques amplifiées et à l’humour. La grande salle est donc revisitée pour assurer un éclairage de scène moderne et une acoustique adaptée pour absorber les sons des spectacles contemporains.

Dans la grande salle, dotée de 2000 places qui peut accueillir 2 500 personnes pour les concerts debout, les murs sont habillés de boiseries sombres. Les fauteuils, larges et confortables, revêtus de flanelle anthracite, apportent une touche d’élégance et le sol de bois rappelle le décor passé. Un nouveau restaurant s’invite à Pleyel, Le Noto, qui distille des saveurs méditerranéennes, midi et soir, six jours sur sept.

La programmation a été repensée. Finis Stravinski, Chopin, Ravel, place au rock, à la chanson, au jazz, au ballet, aux cérémonies comme celle des César. De 150 à 200 levers de rideau sont prévus chaque année. Demandez le programme consultable sur sallepleyel.com !

Caroline Le Got, Février 2019
Crédit photos : Pleyel

Paris le Luxe, Luxury news
Pleyel… la belle